La tribu Akamba

Publié le par les collègiens de Balzac

 

Le peuple Akamba ou kamba est originaire de l'ouest de la Tanzanie connu sous le nom de Unyamwez. Ils sont installés à l'est du Kenya le long des montagnes Usambara. Ils occupent actuellement les districts de kitui , Machakas , Makueni et Mwingi .

 

Les anthropologues les considèrent comme étant un mélange de peuple d'Afrique de l'est, mais la plupart possèdant des traits des Bantoues et

d'autres traits des peuples parlant une langue nilotique comme les Maasai, Kalenjin.

 carte_tanzanie-copie-1.jpg

Langue

 

La tribu Kamba ou Akamba fait partie du peuple des bantous. Ils représentent environ 11% de la population Kenyane .

Ils parlent Kikamba ou Kamba.

 

Coutumes

 

Leur coutume est profondément ancrée dans leur culture comme le mariage et l'initiation.

Comme beaucoup de tribus au Kenya, lors du mariage, la dot est génénéralement payée en brebis, vaches et recommencent sous forme d'argent. Ils accordent une très grande importance aux cérémonies et fêtes. Ainsi, contrairement aux célébrations d'un jour en occident, les mariage Kamba durent pendant deux semaines. Le prénom de l'enfant est une facette significative de la culture Akamba. Les enfants sont souvent prénommés affectueusement, comme Musumbi qui signifie «le roi» et Muthohi, Nthoci qui signifie «le tant attendu»

 

 tribu-akamba.jpg

 

Religion

 

La tribu Akamba est monothéiste. Les Kamba croient au dieu «Ngai» tout comme les Kikuyu mais celui-ci réside non pas au sommet du Mont Kenya mais dans le ciel («Yayaani»)

 

 

Activité

 

Les Akambas sont réputés pour leur habileté artistique et aussi pour les sculptures en bois, la vannerie, et les objets en céramique. Leurs produits sont vendus aux touristes qui viennent visiter le Kenya.

 

 

Alimentation  

 

Le nom «El molo» vient d'une phrase Maasai signifiant «ceux qui gagnent leur vie en utilisant d'autres ressources que le betail». Le nom sambura pour les El molo est «loo molo on sikiui» qui signifie «le peuple qui mange du poison». Contrairement aux tribus Turkana et Sanbunu , les El molos ne dépendent pas de leur animaux pour subvenir à leur besoin. Leur régime alimentaire de base se constitue de poisons pêchés dans le lac Turkana et particulièrement des perches du Nil et occasionnellement des crocodiles et hippopotames. La région autour du lac compte plus de 12000 crocodiles.

Tribus_africaines_cartes.jpg

 

 

Adeline Brousse 5eme B

Publié dans NOS DOSSIERS

Commenter cet article